Qui êtes-vous ?

Ma photo
Mon rayon de soleil, Sharly, est décédé le 8 novembre 1998. Aujourd'hui, je suis une survivante et je me suis reconstruite tranquillement avec le temps. Je souhaite vous partager cette route rempli de larmes et de bonheur. Bonne lecture

Extrait d'un chapitre: "Sharly"

C'était une petite fille très intelligente et patiente. Elle avait un rire et un sourire contagieux.

Lorsqu'elle était bébé et qu'elle commençait à avoir faim. Je la prenais, l'apportais à la cuisine et je lui disais...

" Maman fait chauffé ton lait, ca ne sera pas long 2-3 minutes tout au plus "

Elle arrêtait de pleurer et me regardait m'activer. Je voyais dans ses yeux qu'elle savait que je lui disais la vérité et qu'elle me faisait confiance. C'était un tout petit bébé, mais elle avait compris. À toutes les fois, elle savait que je lui préparais son lait et qu'il était inutile d'en rajouter, maman était là et elle soulagerait sa faim bientôt.

Elle était tellement belle avec ses beaux grands yeux bleus. C’était les yeux de mon père, un bleu ciel magnifique. Je n’en vois pas souvent des yeux comme les siens, mais quand j'en rencontre je suis toujours hypnotisé. Mon père est le seul à avoir ces yeux là, mon frère, ma sœur et moi nous avons tous les trois les yeux bruns. Dans les petits enfants seule Sharly les avait. Les filles à ma sœur et le garçon à mon frère ont tous, tel que nous, les yeux bruns. Le papa de Sharly, lui avait les yeux gris.

Parfois le soir elle tardait à s’endormir et nous écoutait dans son lit. Lorsque j’allais la voir pour lui dire de faire dodo… elle vérifiait si elle avait bien entendu le bruit des chips. Elle demandait de sa petite voix :

‘’ Tu manges des chips et du fromage, Maman ? ‘’

Ça nous faisait toujours sourire. Il me semble que je l’entends encore.

Je lui répondais : ‘’Dors ma chérie, il est tard ’’

Quelques jours avant son décès, c'était l'Halloween et comme nous demeurions en appartement, nous sommes allez passer chez ma sœur. Elle s'était déguisée en dalmatien... ma sœur lui avait fait des taches noires dans la figure et nous sommes partis faire la tournée des voisins. Elle avait un peu plus de 2 ans et c'était la première fois qu'elle passait vraiment comme une grande en marchant. Elle était trop mignonne avec son petit costume à murmurer des mercis et des joyeuses Halloween à tous, parce qu'elle était trop timide et impressionnée pour parler plus fort.

J'ai gardé son costume, il est dans une boîte.

Nous avons fait une petite pièce dans le sous-sol où je range ses choses que j'ai gardé. Cette pièce à une odeur particulière et j'ai trié ses choses dans des bacs opaques. Parfois, mais pas trop souvent, j'y vais.

Il y en a une pour ses cadeaux de noël, ceux qu'elle n'aura jamais. Elle aimait beaucoup Winnie et je lui ai acheté une Barbie avec un Winnie... comme ses 3 ans arrivait en mars je croyais qu'elle avait presque l'âge de jouer au Barbie... Je lui avais acheté une poupée bout de chou également, lorsqu'on allait chez ma mère elle jouait toujours avec les miennes... je crois qu'elle aurait sûrement aimé en avoir une à notre maison.

Il y en a une autre avec ses vêtements préférés ou avec lesquels j'ai une belle image d'elle dans ma tête. Dedans, il y a un petit bas taché bleu de son expérience avec le bleu de méthylène.

Il y en a une autre avec les choses du service, ce que les gens ont laissé avec les fleurs et qui n'a pas été mis dans la tombe, il y a les cartes et petits mots des gens de notre entourage. Il y a aussi les choses que j'ai mises sur sa pierre tombale au fil du temps et que j'ai remplacées de temps à autre. Il y a sa chandelle de 3 ans, celle de 4 ans... J'aime bien lui mettre des collants pour égayer son monument et il y en a toujours trop et je ne sais qu'en faire.

Dans la pièce il y a sa bassinette démontée où l'on voit ses marques de dents sur un côté. Il est facile de comprendre pourquoi on a interdit la peinture au plomb de nos jours, c'est sûr qu'elle en a mangé un petit bout de la peinture de son lit à voir les traces.

Il y a ses douillettes dans un sac. Celle du berceau et celle de son grand lit.

Tant de chose, tant de souvenir en si peu de temps.

Je t'aime mon rayon de soleil et brille là-haut pour maman. J'ai besoin de ta chaleur pour réchauffer mon cœur.

Messages les plus consultés