Qui êtes-vous ?

Ma photo
Mon rayon de soleil, Sharly, est décédé le 8 novembre 1998. Aujourd'hui, je suis une survivante et je me suis reconstruite tranquillement avec le temps. Je souhaite vous partager cette route rempli de larmes et de bonheur. Bonne lecture

Extrait d'un chapitre: "Mémoire"

Ce soir nous avons écouté un film qui nous a renversé tous les deux. Je suis vraiment secoué comme je l’ai rarement été depuis les dernières années. C’est l’histoire d’un homme qui a tout perdu dans un accident d’avion. Il a perdu sa femme, ses trois filles et même son chien. C’est homme est dévasté, il est totalement et complètement dévasté. Il a tiré un trait sur tout ce qui peut lui rappeler sa vie, il s’est déconnecté de la réalité. Je vivais et je vis sa souffrance avec lui. Je retouche à toute cette détresse qui rend chaque souffle de respiration pénible, voir impossible. C’est tellement difficile d’expliquer en quelques mots toute cette douleur qui se bouscule, mais ce film la montré avec brio. J'aurais peut-être aimé moi aussi effacer cette perte de ma mémoire, mais pour ce faire j'aurais dû effacer ma fille, ce qui était absolument non négociable.

Au grand jamais je ne souhaite à personne de la vivre cette perte, c’est inhumain. Mais ma fille a fait parti de ma vie et j’en remercie le ciel aujourd’hui. Ce rayon de soleil m’a donné beaucoup et me donne encore énormément. Je ne serais pas celle que je suis sans cette présence dans mon cœur.

Ça mort ne m’a rien apporté, je n’ai rien gagné. Je ne vois rien de positif là dedans. J’ai perdu beaucoup, j’ai reconstruit certaine chose qui sont super solide et d’autre fragile pour toujours. Mais d’avoir eu le bonheur de la mettre au monde, de l’allaiter, de la voir faire ses premiers pas. De l’avoir entendu rire, entendu dire ses mots qui sont devenus des petits bouts de phrases. La première fois qu’elle a dit Maman. L’avoir soigné et veillé lorsqu’elle était un peu malade. De s’être amuser avec elle avec la ferme de Fisher Price d’avoir écouté une trentaine de fois le Roi Lion de Disney. D’avoir retourner aux études pour finir mon secondaire et entreprendre le Cégep pour lui présenter une maman avec un avenir. D’avoir quitté son père qui n’était pas adulte. De m’être retrouver seule en appartement, notre appartement à elle et à moi. D’avoir fait l’impossible pour mettre du pain sur la table. D’avoir voulu un vrai homme responsable pour être un modèle pour elle. Tout ça c’est merveilleux. Ça n’a pas de prix. Je ne pourrais jamais y renoncer. Ma fille m’a apporté beaucoup. Je remercie la vie de l’avoir mis sur ma route, même si la sienne a été trop courte.

Messages les plus consultés