Qui êtes-vous ?

Ma photo
Mon rayon de soleil, Sharly, est décédé le 8 novembre 1998. Aujourd'hui, je suis une survivante et je me suis reconstruite tranquillement avec le temps. Je souhaite vous partager cette route rempli de larmes et de bonheur. Bonne lecture

Extrait d'un chapitre: "L'Horreur"

En après-midi, le téléphone a sonné… un de mes oncles à qui je n’ai pas parlé depuis 8 mois au moins m’appelle d’un cellulaire. Ils m’avisent que ma fille et Ian sont en route pour l’Hôpital de Joliette…

‘’ Geneviève fais vite, va les rejoindre ’’

Mon oncle et ma tante n’ont pas mis de gant blanc, ils m’ont résumé l’essentiel de l’information à savoir, sans trop m’en dire. Ils étaient visiblement ébranlés.

‘’ Ian a eut un accident d’auto à la hauteur de Berthier. On ne sait pas trop ce qui est arrivé ’’

‘’ On vient juste de voir Ian en voiture sur la 40, il roulait normalement, il ne roulait pas vite…’’

‘’ Il a rentré dans le bout du garde-fou.’’

‘’ Il a fait des tonneaux. ’’

‘’ Sharly a été éjecté du véhicule. ’’

‘’ Ta tante lui a fait les premiers soins… ’’

‘’ Geneviève, elle vomissait…’’

Il est encore difficile de repenser à cet instant où je sens le battement de mon cœur dans toutes les fibres de mon corps et que mon sang fige dans mes veines. La situation est surréelle avec cet oncle qui me téléphone… Je ne sais même pas comment il a obtenu mon numéro, nous venions de déménager. Qu’est-ce qu’il faisait là avec Ian ? Leurs mots résonnent…

Mais, j’en ai déjà eu moi des accidents et des coups durs dans la vie, alors je me mets complètement en mode gestion de crise, mon cerveau fonctionne à 200 %, je prépare des bagages pour Ian, Sharly et moi-même, j’emporte son pyjama rose de Winnie avec des livres qu’elle aime et d’autres petits détails, je vais prendre une douche en prévision d’un séjour prolonger à l’Hôpital. J’appelle ma sœur pour qu’elle puisse m’emmener à l’Hôpital et sur ses conseils j’appelle à Joliette pour avoir des nouvelles…

‘’Madame votre fille C’EST un bon trauma FAITES VITE !’’

J’attends ma sœur…

Elle quitte l’Épiphanie pour se rendre chez nous à ville d’Anjou, soit à trente bonnes minutes. Je n’ai jamais vu le temps passé, je n’étais pas là et totalement présente en même temps.

Ma sœur est maintenant là, nous partons pour quarante-cinq minutes de voiture. Ma sœur discute…

‘’ Sharly est forte, elle va passer par-dessus n’importe quoi ’’

Je réponds, mais je ne suis pas là.

‘’ Elle vomissait, c’est grave ! ’’

‘’ Sharly est forte !’’ Insiste ma sœur.

Pour moi la terre ne tourne plus, je suis comme sur pause en attendant de voir ma fille et Ian.

Nous arrivons à l’Hôpital, mon père est à l’extérieur des urgences et semble ébranlé… que fait-il là ? Qu’est-ce que Sharly a ? 

‘’ C’est pas beau ! C’est pas beau ! Elle est maganée ! ’’ Dit mon père complètement défait et ému.

Nous entrons aux soins intensifs, les infirmières nous arrêtent…

‘’Je viens voir ma fille Sharly et mon conjoint Ian, ils ont eu un accident.’’


‘’Ah! Vous êtes LA maman ! Attendez dans cette salle, le docteur va venir vous voir.’’

‘’Qu’est-ce qu’elle a, est-ce grave ?’’ demande ma sœur.

Pareil à un robot l’infirmière répète :

‘’ Le docteur va venir vous voir.’’

Le docteur est arrivé, et comme dans n’importe quel film ou téléroman à l’eau de rose… la même scène, le même genre de salle. Et, pourtant, jamais au grand jamais j’aurais deviné. J’étais profondément convaincue qu’elle serait dans le coma, que ça serait long, mais que tout irait bien après on serait ensemble et on passerait à travers.

Le docteur arrive…

‘’ Lorsqu’on nous a amené Sharly, nous avons tout tenté pour la réanimer, il était trop tard, elle était trop blessée, surtout à la tête, nous n’avons pu que constater…’’

Je ne bouge plus.

‘’Elle est morte !?!’’ a dit ma sœur.

Le docteur fait oui de la tête et reste sans voix.

J’ai crié.....

J’ai tellement crié…

J’aurais vomis tout ce que j’avais dans le corps, mais je crie, du plus profond de mon cœur, je crie.

Je crie encore.

Puis, je me suis arrêter d’un coup après je ne sais trop combien de temps.

‘’Pourrais-je la voir ?’’

‘’Oui certainement, votre mère et votre tante sont avec elle’’

Messages les plus consultés