Qui êtes-vous ?

Ma photo
Mon rayon de soleil, Sharly, est décédé le 8 novembre 1998. Aujourd'hui, je suis une survivante et je me suis reconstruite tranquillement avec le temps. Je souhaite vous partager cette route rempli de larmes et de bonheur. Bonne lecture

Lettre à ma grande fille de 16 ans

Il est 5h44... nous sommes le 27 mars... le soleil se lève en cette belle journée, il n'y a pas de nuage... MERCI !!!

Il y a 16 ans aujourd'hui j'avais passé la veille et la nuit à longer les corridors d'hôpital à attendre ta venue.

Il y a 16 ans aujourd'hui sur la table d'accouchement j'entendais ton premier cri.

Que les années passent et je ne sais que penser...

Aux anniversaires de tes soeurs, je revis toujours la chronologie de leur vie...

À ton anniversaire... j'aimerais et je le fais, mais la tienne s'est arrêtée tôt... et moi j'ai continué sans toi.

Aujourd'hui je repense à tout ça, à tout ce que j'ai traversé et qui bientôt sera fini de publier.

Pour cette raison, j'ai décidé de t'écrire pour te dire que tu me manques énormément, j'aurais aimé que tu sois là avec moi aujourd'hui.

Ne t'inquiète pas je ne suis pas déprimée, mon deuil est paisible... c'est correcte comme ça.

Je suis simplement triste de ne pouvoir te serrer dans mes bras et de ne pas avoir d'image de toi à 16 ans.

Moi j'attendais impatiemment mes 16 ans pour prendre rendez-vous à la SAAQ pour mon permis de conduire, j'imagine que toi aussi tu aurais été impatiente.

J'aurais sûrement pleurer cette journée là. Pas des larmes de tristesse, des larmes de joie, de fierté et de bonheur... sûrement jusqu'à ce que je m'ennuie de ma voiture un peu, ;)

Peut-être que tu aurais un amoureux sérieux aussi, ouf ! Une étape difficile pour une maman je crois.

J'ai du réconfort quand même parce que maintenant je travaille avec des adolescents qui ont ton âge... j'ai la possibilité d'entrevoir réellement où tu pourrais être rendu selon ta génération.

Certainement une belle grande blonde qui se croit adulte, dans un corps de femme, mais qui a encore besoin d'une maman.

La semaine dernière, les jeunes à mon travail ont niaisé à chanter du Caillou. Eux aussi ont grandi avec ce super personnage absolument "parfait". J'ai tout de suite pensée à toi et à ta réaction lorsque tu as reçu ta poupée Caillou pour tes 2 ans. J'ai repensé à la cassette que je t'avais enregistrer... il y avait quoi 2 heures d'émission de plus ou moins 2 minutes chaque avec la même mausus de chanson.

Je suis vraiment comblée de notre nouvelle relation saine et d'avoir des petits coucous de toi comme ça de temps en temps.

Ce soir on va célébrer au restaurant en famille. J'imagine qu'on va faire notre traditionnel arrêt au cimetière. Peut-être que tu nous trouverais tellement pas rapport avec notre chanson... mais tu sais ma grande, les parents aussi parfois sont rebelles et ils aiment contredire ;)

J'espère aujourd'hui profiter du soleil et monter une montagne pour me rapprocher un peu plus de toi et sentir la chaleur du soleil sur ma joue, comme la douceur d'un bisou.

Je t'aime ma grande

Maman

xoxoxo



Extrait d'un chapitre: "Voyage de pauvres"

Depuis qu’on a la compagnie on a bien compris que pour avoir des vraies vacances, il ne faut pas que les cellulaires pognent… parce que les employés et les clients ont toujours quelques choses d’essentiellement important a demander qui ne peut jamais attendre.

Donc en juillet, avant que tout déboule pour l’entreprise on a décidé de se faire un voyage de pauvre, on n’avait pas vraiment d’argent, mais on avait vraiment besoin d’une pause à deux. Ma mère a accepté de garder les filles à la maison. Et pour la première fois, un exploit, je ne me suis pas opposé à me séparer de mes enfants durant 8 longues journées et 8 longues nuits… On a donc réservé une croisière avec nos miles air mile.

Je suis allée au cimetière avant de partir et j’ai demandé à ma grande de veiller sur ses sœurs. J’ai vraiment de la difficulté à partir sans mes filles, c’est comme d’agrandir mon vide. Il est déjà bien grand. Je dois le faire pareil, il le faut.

On est donc parti pour Miami un certain jour de novembre, où nous avons passé une nuit pour ne pas manquer notre départ en bateau du lendemain. J’ai été malade toute la nuit !!! C’est bien trop gras la bouffe américaine. Peut-être est-ce le stress de la séparation aussi… je ne sais pas. J’ai peur, mais rendu là je ne peux pas vraiment revenir. Une chance j’ai apporté mon portable, pour avancer mon livre un peu, ca va peut-être m’aider un peu à être moins dans le vide.

Avec mon régime c’était bien complexe de voyager, je croyais bien ne plus pouvoir revoir le soleil du sud, mais Jean nous avait arrangé tout ca pour que je puisse manger convenablement. La formule croisière était plus facile pour moi. On me préparait des menus spéciaux, absolument succulents. C’était problématique pour le dîner uniquement parce qu’au buffet, c’était bien difficile d’avoir du stock sécuritaire pour moi.

Dur pour l’orgueil, d’être sur un bateau de croisière et n’avoir pas une cent à dépenser… Mais câline que ca fait du bien d’être déconnecté. Je me suis vraiment ennuyé de mes filles, mais pas pantoute de mes employés, lol.

Et j’ai vu le soleil, en novembre en plus !!!


Extrait d'un chapitre: "11 ans"

Ce matin le soleil s’est levé pour le 11e anniversaire de Sharly. Cette nouvelle fête qu’elle ne célèbrera jamais me rend triste.

Ca me rend toujours triste.

J’ai fini plus tôt à mon travail et nous nous sommes rejoints toute la famille sur sa pierre tombale. Avant je prenais toujours congé cette journée là…

Le temps passe et nous évoluons tous dans ce deuil… une partie de moi l’accepte très bien et une autre éprouve encore un peu de colère. La colère est presque toute dissipée, mais on dirait que j’aime en garder encore un petit bout, ca me réconforte je crois.

Pour cette journée, il fait beau, le soleil est une fois de plus au rendez-vous. J’ai allumé 11 bougies.

Nous les avons laissées brûler un peu pour elle. Les filles et moi nous lui avons chanté bonne fête. Nous avons soufflé ses bougies.

Elle serait peut-être aussi grande que moi aujourd’hui, et commencerait à devenir un petit bout de femme.

 ‘’ Je t’aime ma grande et bon anniversaire, xxx’’

Messages les plus consultés